You are here
Home > Actu Web > Des Français appellent à juger Lévy pour le chaos qu’il a provoqué en Libye

Des Français appellent à juger Lévy pour le chaos qu’il a provoqué en Libye

Spread the love

 Le zélateur du sionisme et complice de Nicolas Sarkozy sera-t-il jugé pour avoir provoqué une guerre civile et déstabilisé toute la région à travers son interventionnisme belliciste en Libye ? C’est en tout cas ce que souhaitent des militants français qui estiment qu’«une comparution de Bernard-Henri Lévy devant un tribunal habilité à juger les causes du chaos libyen serait une excellente chose pour la transparence de la démocratie».

La situation en Libye va en s’aggravant et les événements qui s’y déroulent menacent sérieusement la sécurité des voisins, notamment l’Algérie qui partage une longue frontière avec ce pays et la rive nord de la Méditerranée qui n’arrive plus à juguler les flux incessants de migrants subsahariens qui veulent gagner l’Europe. C’est justement à cause de cette déferlante de candidats à l’émigration clandestine que des Français ont réagi, pointant un doigt accusateur en direction de l’acolyte de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, dont l’intervention militaire en Libye a complètement chamboulé l’ordre géostratégique établi et qui assurait une certaine stabilité.

Mais les voix de ces Français qui s’attaquent à Bernard-Henri Lévy sont évidemment étouffées par les médias dominants, détenus, tous ou presque, par le lobby sioniste au service de Tel-Aviv. C’est ainsi que fut encouragé le «printemps arabe» dont les conséquences sont aujourd’hui connues : destruction de tous les pays du Moyen-Orient et du Maghreb non monarchiques et dont la politique étrangère était fondée sur une hostilité ouverte envers Israël et un soutien effectif à la cause palestinienne.

Bien que l’appel à un procès contre Bernard-Henri Lévy soit un vœu pieux, il n’en demeure pas moins qu’il traduit l’état d’esprit de nombreux Français qui rejettent la politique interventionniste étrangère de l’Elysée qui, sous Sarkozy, Hollande puis Macron continue de mobiliser l’armée et les services français dans des actions de déstabilisation hors Hexagone et qui ne font qu’exacerber la menace terroriste islamiste et gonfler les rangs des migrants en provenance de Syrie, du Mali, du Niger, etc. où la France joue au gendarme.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils