You are here
Home > Contributions > ÉPITRE A MAITRE WADE !!

ÉPITRE A MAITRE WADE !!

Spread the love


Mame, PA

Vous voilà donc de retour parmi nous, après nous avoir snobés plus de deux ans. « BIENVENUE CHEZ VOUS, Maître » pour dévaliser SEN.TV.

BIENVENUE dans ce Sénégal que vous avez contribué à
bâtir malgré tout ce qu’on voudra ou pourra vous dire, Vous avez VRAIMENT
apporté votre pierre à l’édification du Sénégal . C’est pourquoi quand
j’entends dire que vous avez demandé de brûler le pays, je n’y ai pas cru du
tout. Car je sais que vous n’avez aucun lien chromosomique avec Néron l’Empereur
pyromane de Pompéï .

Oui Mame PA

En 1974, Vous avez osé créer un parti « de
contribution » devenu plus tard un véritable parti d’opposition au moment
où partout en Afrique, le monopartisme d’Etat était de mise .

Vous avez, durant 27 longues années, bravé les
vicissitudes de l’opposition politique avec ses misères, ses tracasseries, ses
traquenards, ses multiples aller-retour entre la prison et la maison. Vous avez
aussi vécu dans votre chair la trahison de nombre de vos « amis » et
fidèles au gré de leurs intérêts égoïstes et égocentristes.

Mais vous avez toujours gardé un CAP, une constance
dans votre démarche : « Ne
jamais accéder au pouvoir sur des cadavres. ».
Cette constance vous
aura servi et permis d’être triomphalement élu en février 2000 à la magistrature
suprême de notre pays, mettant fin à plus de quarante ans de règne sans partage
de l’UPS/PS. 

Durant douze années (2000-2012) Vous avez eu à nous
guider sur la voie du développement Période pendant laquelle, vous avez fait
énormément de choses pour notre pays. Il serait très fastidieux pour ne pas dire
très prétentieux de ma part de vouloir dans le cadre de ce article, lister
seulement la longue, très longue liste de Toutes  vos réalisations durant votre magistère. D’autant
que des voix plus autorisées et surtout plus porteuses que la mienne s’en sont
chargé et continuent à s’en charger. GACCE NGALAMA PERE..

  Mame PA

Durant votre magistère, vous avez accepté
avec magnanimité et sans murmure le « repentir hypocrite » de tous
ceux qui vous avaient trahi à un moment ou à un autre de votre longue traversée
du désert. Vous leur avez pardonné et mieux, vous les avez tous tant qu’ils
sont,  promus, nommés, honorés et
« anoblis ».

Avec VOUS MAÎTRE, on a su et vu que n’importe qui pouvait être Ministre,
DG ou Ambassadeur. Pas besoin d’études longues et fastidieuses, ni de
compétences avérées, il suffit juste d’un Décret de VOUS.

Ainsi,  par la grâce de vos décrets, beaucoup de  « va nu pied » comme dirait Maître
TALL-SALL ont été  transformés en
« personnes publiques ». Beaucoup d’entre eux ont eu leur premier Job
, porté leur premier costume, noué leur première cravate, conduit leur première
voiture, pris leur premier avion, couché dans leur premier palace , côtoyé le
Grand monde grâce et par Vous. Ils vous doivent une fière chandelle.

Oui Mame PA , par votre générosité sans limite, vous avez créé toute
une génération de multimillionnaires pour des gens qui peinaient à avoir un
billet de dix mille CFA en poche pour eux-mêmes et par eux mêmes.

Mame
PA

Vous avez aussi enduré avec
stoïcisme, les missiles « EXOCET » les plus abjects envoyés en
rafales à partir de « Lignes ennemies » sans jamais sévir ni faiblir.

Vous avez accepté qu’on vous caricature
en « opposant au pouvoir » et  qu’on
qualifie votre triomphe « d’alternance piégée»  et vous avez laissé les oxymorons, dire tout
et son contraire sur vous, votre gouvernance, votre famille sans réagir. En bon
père de famille.

Avec Vous Mame PA, nous avons aussi découvert la face hideuse de la
politique avec  l’institutionnalisation
de la transhumance qui a fini de nous édifier sur la véritable nature de nos
« politichiens »  que vous avez fait tourner comme des
girouettes au gré de vos objectifs dans une véritable danse du ventre et du bas
ventre. La sarabande continue toujours d’ailleurs.

OUI
Mame PA
,

Grâce à Vous , nous avons découvert et
compris entre autres que beaucoup de nos soit disant Marabouts ne sont pour la
plupart d’entre eux, que des Véritables 
« Mares à boue »  cupides,
sybarites, jouisseurs et très versatiles. Vous les avez tous multipliés par
ZERO rien qu’en  jonglant avec eux sur
l’air des milliards de CFA et de fausses allégeances bien calculées et bien théâtralisées.

Mais Maître, durant vos douze ans de règne sans partage, nous sénégalais
avons aussi vu et vécu des situations qui nous ont permis de nous révéler à
nous-mêmes.

Ainsi, les crises récurrentes de
l’électricité nous ont fait redécouvrir le charme désuet de la bougie  et
du gaz qui nous ont réconciliés avec le goût acre du bon charbon de bois.

Les crises sociales dans les secteurs
de la santé, de l’Université avec son cortège de morts d’étudiants et de grèves
illimitées suivies de répressions plus que musclées des forces du
« désordre » ont  permis aux  sénégalais  excédés de retrouver leur
« FIIt » et  leur
« joom » perdus depuis Mai  1968. On n’a plus peur du gendarme et on ose
crier notre ras –le – bol en protestant et 
énergiquement s’il le faut.

Maître, Votre magistère
nous a aussi permis de découvrir avec « ravissement »la foultitude « d’experts »
de « politologues », «d’analystes » «  de
sociologues » de « journalistes » de toutes sortes … qui s’en
sont donné à cœur joie,  polluant jusqu’à
la nausée,  l’espace médiatique par leurs
logorrhées insipides sur tout et rien. Juste pour se faire VOIR.

Par là, vous avez permis à beaucoup d’entre
eux d’avoir du « travail » car sans Vous et vos frasques supposées ou
réelles, ils n’auraient RIEN à dire. Avec votre départ en 2012 certains sont
devenus de vrais « chômeurs intellectuels » car vous étiez LE SUJET
inépuisable  par Excellence qui a même
inspiré plein «d’écrivassiers ». D’autres, ont réussi à capitaliser
leur  logorrhée coprolalique sur votre
personne en se faisant adouber par le Macky et  Ils sont aujourd’hui dans les grâces du
pouvoir. Ils vous doivent un GRAND MERCI.

Mais Maître, votre magistère a laissé percer aussi au grand jour, l’amour
atavique presque tyrannique d’un père vis-à-vis de son fils. Ce fils que vous
auriez tant voulu qu’il soit Vous, en plus jeune et qui vous a fait prendre des
décisions, des attitudes ou des postures incroyables Votre entêtement viscéral
à vouloir coûte que coûte, promouvoir Karim au détriment  d’autres fils peut être putatifs ou d’emprunt
mais fils quand même, aura été la principale cause de tous vos déboires avec le
peuple du Sénégal qui vous avait Tout donné. . Car, dans la tradition
africaine, les fils sont tous d’égale dignité pour un BON père. Sur ce
chapitre, il me souvient que mon père à moi, donnait plus d’importance à nos
cousins et cousine,s fils et filles de ses sœurs dont il avait la garde pour
l’éducation et la formation qu’à nous, ses propres enfants, au point qu’on en
pinçait de la jalousie, heureusement enfantine. Et c’était

la pratique dans presque toutes les
familles africaines car Nul ne sait d’où viendra la félicité . On a vu des fils
d’emprunt devenir meilleurs que les fils biologiques dans beaucoup de familles
africaines. La lucidité vous aurait permis de comprendre que votre fils Karim
ne peut pas alors pas du tout, être comme vous. Tout comme Vous n’avez pas été
comme votre propre père…Car il n’en a ni la carrure ni la volonté encore moins
le cursus et vous êtes seul à ne pas vouloir le comprendre. Il est vrai que
l’amour rend aveugle . Mais à ce point…

Vous avez tout vraiment TOUT fait
pour lui et rien ne lui a réussi .

De
grâce, n’est-il pas temps d’arrêter ?

Tout enfant est sevré au bout de deux
ou trois ans au maximum pour les plus gâteux. Seul Karim continue d’être
materné ou « paterné »  c’est
selon, à son âge canonique et  dans un
entêtement incompréhensible et …pitoyable au mépris de toute logique.
Pathétique.

Au bout d’un temps précis, l’aigle
pousse l’aiglon dans le précipice du vide pour lui signifier la fin du nid
douillet de l’aire et lui faire comprendre qu’il lui appartient de s’assumer
désormais. L’aiglon surpris par la manœuvre de sa génitrice, bat frénétiquement
des ailes pour du coup, maîtriser son envol et savourer le plaisir de dominer
les airs  en Vrai AIGLE.

Il est plus que temps Maître, de
laisser enfin KARIM s’envoler à sa guise et de songer à prendre soin de vous
maintenant, en vous reposant et surtout en écrivant vos mémoires –très
attendus- qui nous seront fort utiles dans tous les aspects de notre vie et de
notre histoire commune, LE SENEGAL.   

A plus de 93 ans passés à se battre
sur tous les fronts, serait-ce  trop vous
demander Maître…. ?

Que
DIEU vous gardes Père, Nous gardes et gardes le SENEGAL …

Dakar le 12/02/2019

Guimba  KONATE

DAKAR

guimba.konate@gmail.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils