You are here
Home > Actualités > Jérusalem : François Hollande juge la décision de Trump « extrêmement grave »

Jérusalem : François Hollande juge la décision de Trump « extrêmement grave »

Spread the love
PROCHE-ORIENT – Le président américain Donald Trump a officialisé mercredi la reconnaissance par les Etats-Unis de la ville de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. Ce vendredi, jour de prière hebdomadaire des musulmans, et au lendemain de l’appel du Hamas à une nouvelle intifada, une grave montée en tension est redoutée.

 

DEMENAGEMENT

Les Etats-Unis ne déménageront « probablement » pas leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem avant au moins deux ans, a déclaré vendredi le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Regardez son allocution.

BILAN REVU A LA BAISSE

Un seul Palestinien a été tué dans les manifestations contre la reconnaissance de Jérusalem par les Etats-Unis ce vendredi et non deux, contrairement à ce que nous vous indiquions il y a quelques minutes. L’information vient du ministère de la Santé, qui avait lui-même annoncé la mort d’une deuxième personne.

RENCONTRE

Emmanuel Macron va recevoir ce dimanche à Paris le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Le Président français devrait insister sur l’importance de poursuivre la solution à deux Etats, après l’onde de choc de la décision américaine sur le statut de Jérusalem.

TACLE

« J’ai tenu ma promesse de campagne, d’autres non ! ». D’un tweet, Donald Trump a épinglé vendredi trois de ses prédécesseurs, accusés de ne pas avoir tenu leurs promesses sur Jérusalem. Bill Clinton comme George W. Bush avaient tous les deux affirmé, durant leur campagne, être en faveur du déménagement de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem avant de changer d’avis une fois au pouvoir. Barack Obama, lui, ne s’était pas montré explicite sur l’ambassade mais avait qualifié Jérusalem de « capitale d’Israël ».

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils