You are here
Home > Actu Web > La Méthode De Macky Contre Ousmane Sonko

La Méthode De Macky Contre Ousmane Sonko

Spread the love

Les sondages les plus crédibles montrent que Macky ne peut pas avoir
plus de 34% des voix. Et à côté, Ousmane Sonko passe le parrainage haut
la main car en instituant le parrainage intégral Macky pensait que Sonko
n’allait pas réunir le nombre de signatures. Dans leurs calculs, ils se
disaient que Sonko a eu 33 mille voix aux législatives donc ne sera pas
en mesure de doubler ses voix en moins d’1 an.

Son dossier déposé au Conseil Constitutionnel atteste que SONKO réunit toutes les conditions pour être candidat à l’élection.

Aujourd’hui
les chiffres sur les bulletins d’analyse (renseignement) remis aux
autorités montrent que Sonko fera mal à Macky Sall aux élections. Et
s’il réussit une bonne campagne électorale, il aura toutes les chances
de remporter ses élections au 2é tour. Ils sont certainement au courant
des éventuels ralliements à la candidature de Ousmane SONKO. Des leaders
de l’opposition sont prêts à rejoindre la coalition de Sonko-Président.

Face
à tout ceci, Macky ne peut plus instrumentaliser la justice pour
arrêter SONKO mais il doit trouver des procédés pour se renverser cette
tendance.

Donc les officines au palais entrent en jeu pour freiner cet élan et donner un coup à la percée des patriotes.

Et pour se faire, il leur faut :

– Monter de toute pièce une « affaire » (Histoire)
– Trouver des acteurs (Ismaila Ba, Abdourahmane Baldé, etc.)
– Répertorier des dates
– Trouver des structures (Mercalex, Tellow Oil)
– Délimiter le champ lexical (fiscalité, Pétrole et Gaz). Deux secteurs qui reviennent beaucoup dans les propos de Sonko
– Se servir des supports pour relayer (presse)
– Trouver des flux (mails, lettre, SMS, etc.)

En
résumé, Macky et ses bras armés veulent rééditer le scénario de Hilarry
Clinton lors des élections américaines avec l’affaire des mails. Et
bien sûr, ils veulent créer le scénario FILLON durant les élections
présidentielles françaises avec un acteur comme Robert Bourgi. Étrange
coïncidence, Macky a rencontré Sarkozy et son clan (Bourgi et autres)
durant son séjour en France à l’occasion du groupe consultatif de Paris.
Rencontre durant laquelle, les officines lui ont dit qu’il a commis
l’erreur de poursuivre Khalifa Sall. Ils lui ont reproché également de
n’avoir pas donné trop d’importance au phénomène SONKO car c’était lui
la vraie cible.

Alors, comment Macky compte s’y prendre dans ce funeste projet?


Il faut des « Chirurgiens » car si le régime et ses éléments portent ce
projet de « liquidation » par l’opinion avec ses accusations, elles ne
seront pas « crédibles ». L’opinion dira que c’est politique. Alors il
leur faut des mercenaires (Madiambal, Yérim Seck). Deux messieurs, dames
de cour qui n’ont rien n’a perdre car souillés à jamais. Madiambal est
réputé pour ce type de boulot (on se rappelle l’affaire Tahibou Ndiaye)
et il semble mouillé dans une affaire d’avortement. Donc ses actes
permettent d’acheter le silence de ceux qui détiennent ces éléments.

Cheikh
Yérim n’est plus à présenter. Violeur reconnu, il tente de rendre
l’ascenseur à Macky qui l’a gracié et qui nourrit son organe à l’aide
des insertions publicitaires.

Ces 2 hommes ont tjrs été de mèche avec les régimes pour ce genre de sales coups.

Le
fait de faire porter ce projet à ces 2 là n’a pour objectif que de
transférer le problème sur un terrain autre que politique. Ce ne sera
plus « Sonko vs Macky » mais ce sera « Mercenaires vs Sonko ». Afin qu’on ne
puisse plus parler des vrais problèmes du pays. En gros, ils veulent
mettre Sonko dans la spirale pour qu’il ne soit plus dans son propre
agenda mais dans celui de ses accusateurs. Mandiambal lui promettant
d’autres éléments à venir dans ses chroniques sur son propre journal.

Sachons dès à présent que les objectifs recherchés dans ce projet ne peuvent être que :

Entacher la réputation personnelle de Sonko
Donner un coup d’arrêt à sa notoriété et envergure politique
? Mettre le doute dans la tête des sénégalais pour qu’ils se disent « Ahh Sonko ndéké mom ak niom nio yam ».

Mais posons-nous juste cette question :

Si
Macky Sall, avec tous les pouvoirs de l’État, avait suffisamment de
preuves contre Ousmane Sonko, pourquoi attendre tout ce temps pour le
sortir ?

Justement, ils ont fouillé terre et ciel, remué tout ce
qu’ils pensaient pour abriter des choses compromettantes sur Sonko. Au
finish ils n’ont rien. Désormais ils ne comptent que sur la diffamation
et la calomnie pour freiner cet honnête homme.

Rien que pour la
vérité et pour le bien de toute la Nation, le procureur doit ouvrir ce
dossier transmis par Sonko. Si on veut tous connaître les péripéties de
cette affaire, demandons à l’IGE et à l’OFNAC d’ouvrir une information
judiciaire.

Pour la République ???????? !!!

Alune Fabregas Ndiaye

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils