You are here
Home > Dépêches > Sénégal: à Saint-Louis, Macron promet l’aide de la France contre l’érosion

Sénégal: à Saint-Louis, Macron promet l’aide de la France contre l’érosion

Spread the love

Le président français, Emmanuel Macron, poursuit sa visite au Sénégal. Après une journée consacrée à l’Education, place maintenant à la question climatique. Le président français et son épouse, Brigitte, sont, ce samedi 3 février, à Saint-Louis, où ils ont été accueillis par plusieurs milliers de personnes. Le président sénégalais, Macky Sall, et son homologue français ont atterri, ce samedi 3 février, dans cette ville de pêcheurs, classée au patrimoine mondial de l’Unesco et aujourd’hui menacée par la montée des eaux. Emmanuel Macron a multiplié les annonces.

Une foule considérable a accueilli les chefs d’Etat français et sénégalais. Tous deux ont traversé au pas la grande artère longeant l’océan, dans une voiture présidentielle au toit ouvrant, sur le pont menant au centre-ville.

Les deux couples présidentiels, Emmanuel et Brigitte Macron et Macky et Marieme Sall sont descendus du véhicule à la rencontre des habitants – de très nombreux habitants – massés de part et d’autre de la route, avec des sifflets, pancartes de bienvenue et des drapeaux agités par les enfants.

Les deux présidents se sont rendus sur la Langue de Barbarie où la plage a disparu à cause de l’avancée de la mer. Ils ont visité une école à moitié détruite par les vagues. L’océan avance ici de cinq à six mètres par an.

« La France va investir à vos côtés »

C’est pour constater, sur le terrain, les dégâts du changement climatique que le président français a décidé de se rendre à Saint-Louis « pas seulement pour voir, mais aussi pour vous dire que la France va investir à vos côtés, pour l’urgence, pour aider, pour protéger ! », a dit Emmanuel Macron.

La France va plus précisément investir « 15 millions d’euros pour financer des blocs de rochers afin de tenter d’endiguer l’érosion », a annoncé le président français. Emmanuel Macron s’est exprimé face à la foule place Faidherbe.

Nous avons vu l’érosion côtière, la peur, les murs qui tombent, l’activité économique détruite et la ville qui, peu à peu, recule devant ce que certains, parfois, veulent encore nier : les effets du changement climatique.

Le président français a aussi promis 25 millions d’euros pour rénover le patrimoine de Saint-Louis : la cathédrale, la place Faidherbe, les habitations du centre-ville. Et enfin la promesse d’installer un institut français dans la ville.

Emmanuel Macron s’est inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, en citant Jacques Chirac qui était venu il y a 13 ans jour pour jour, laissant planer comme un parfum de Françafrique, avec ce président français aux accents lyriques qui promet de faire « un peu l’avenir de Saint-Louis ».

Mais Emmanuel Macron assure, lui, que l’ambition a changée. « Les priorités, ce sont désormais la lutte contre le réchauffement climatique et l’éducation et non plus la défense des intérêts français ». Une illustration, sur le terrain, de son discours de Ouagadougou.

Comme un air de campagne

Le président sénégalais Macky Sall, lui aussi, a promis de ne pas abandonner Saint-Louis à son sort. « Chère population de Saint-Louis, je voudrais vous donner l’assurance que je serai toujours à vos côtés ! » Macky Sall dont Emmanuel Macron n’a cessé de vanter les mérites tout au long de cette visite.

« Un exemple à suivre pour beaucoup dans la région », a lancé le président français. A un an de l’élection présidentielle sénégalaise, ce déplacement sous les vivats avait comme un air de campagne électorale.

rfi

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils