You are here
Home > Actu Web > CAN 2019 – Henri Saivet : «Le Bénin est un adversaire compliqué…»

CAN 2019 – Henri Saivet : «Le Bénin est un adversaire compliqué…»

Spread the love

Le milieu sénégalais Henri Saivet, a réagi, hier après l’entrainement des Lions, sur le prochain match de l’équipe du Sénégal contre le Bénin en quarts de finale, mercredi prochain. Le joueur de Bursaspor s’attend à un match “différent” face à un adversaire “compliqué”. 

Le Sénégal a tenu son rang en décrochant son ticket pour les quarts de finale, vendredi dernier, grâce à leur victoire face à l’Ouganda (1-0) avec un but de Sadio Mané, qui a aussi manqué un penalty. Les Lions de la Teranga affronteront le Bénin, vainqueur du Maroc. Un adversaire différent de l’Ouganda.

” Le Bénin n’est pas arrivé ici par hasard”

Selon le milieu sénégalais, Henri Saivet, auteur d’un match moins flamboyant face aux Ougandais, leur confrontation à élimination directe contre le Bénin, nécessite une bonne préparation afin de venir à bout les “Écureuils”.

 “Le Bénin n’est pas arrivé ici par hasard. C’est un adversaire compliqué, qui a réussi à éliminer un grand d’Afrique comme le Maroc et c’est une équipe bien organisée et généreuse (dans l’effort physique, NDRL). Ce sera un match différent de celui contre Ouganda. Il faut qu’on regarde mieux cette équipe béninoise pour savoir comment la jouer. C’est un style de jeu complètement différent. Le système aussi peut l’être. Ils ont des caractéristiques bien différentes, donc c’est à nous de bien nous préparer. Ce sont des matches à élimination directe et tout doit être parfait de notre côté », a-t-il prévenu.

“Travailler dur et se qualifier”Annonces

Dans ce match, les Béninois seront privés de leur capitaine Stephane Sessegnon, suspendu dans ce match. Mais, Henri Saivet se dit plus concentré sur l’essentiel à savoir le travail nécessaire pour se qualifier au prochain tour.

« Je ne suis pas au courant de la suspension du capitaine béninois ( Stephane Sessegnon, NDLR). Je me concentre sur nous et peu importe l’équipe du Bénin. Ce qui nous intéresse c’est leur performance collective et même s’il a un joueur suspendu dans leur rang. Cela ne va pas changer leur idée, mais on se concentre sur nous. Le mot d’ordre reste le même, travailler et se qualifier », ajoute le Lion de la Téranga.

Et le choix du tireur de penalty ?

Sadio Mané a inscrit son troisième but du tournoi alors que les Lions de Teranga ont battu l’Ouganda pour se qualifier en quarts de finale, vendredi. Le N° 10 des Lions aurait déjà pu marquer cinq (5) buts, mais il a déjà manqué deux penaltys contre le Kenya et contre les Cranes de l’Ouganda. Par conséquent, le choix N°1 du tireur de penalty est remis en cause dans la tanière. Henri Saivet préfère plutôt de ne pas s’y aventurer dans le but de préserver leur stratégie face au prochain adversaire.

« C’est quelque chose qui reste entre nous. On verra le jour mais on ne va pas vous dévoiler notre stratégie. Le choix du tireur regarde strictement l’équipe. Sur les balles arrêtées (corner et coups francs), ça regarde que nous. On ne peut pas dévoiler notre stratégie. Les Béninois pourraient se préparer et même vous les journalistes vous ne devez pas en parler. Si on dit qu’on est ensemble, on ne doit pas dévoiler tout ça »,conclut le joueur.

senego

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils