You are here
Home > Afrique > DIRECT. Mali : 13 militaires français morts dans une «opération de combat contre des djihadistes»

DIRECT. Mali : 13 militaires français morts dans une «opération de combat contre des djihadistes»

Spread the love

  • Treize militaires français sont morts lundi soir au Mali.
  • Ils ont été victimes d’un accident entre deux hélicoptères.
  • L’accident s’est produit pendant une «opération de combat contre des djihadistes» dans le cadre de l’opération Barkhane .

>>>> Suivez les événements en direct

11h33. Les mots de François Bayrou pour les «sept de Pau ». Le maire de la ville rend hommage aux treize militaires décédés cette nuit, ces «vrais héros dans le sacrifice ». «Pour notre ville, pour nous, ce sont nos enfants si précieux », écrit-il concernant les sept soldats originaires des Pyrénées-Atlantiques.

François Bayrou@bayrou

13 militaires ont donné leur vie cette nuit. Sept étaient de Pau. Pour tout notre pays, ce sont de vrais héros dans le sacrifice. Pour notre ville, pour nous, ce sont nos enfants si précieux…5610:48 – 26 nov. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité37 personnes parlent à ce sujet

11h25. «La Nation s’incline devant leur courage ». La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, Geneviève Darrieussecq, rend hommage aux victimes, «à leurs familles, à leurs proches » et à «leurs frères d’armes qui nous protègent ».

11h17. Les victimes participaient à une opération d’appui aux commandos de Barkhane. Les commandos traquaient un groupe terroriste qui se déplaçait à bord de motos et de pick-up, détaille le ministère des Armées. Pour poursuivre la traque, les hélicoptères des victimes ont alors été engagés.

11h13. Les circonstances du drame. L’accident a eu lieu peu avant 20 heures lundi. Les deux hélicoptères, un Cougar et un Tigre, évoluaient à basse altitude, lorsqu’ils sont entrés en collision puis se sont écrasés au sol, ne laissant aucun survivant.

11h05. Le fils d’un ancien ministre. Parmi les victimes, figure le fils de l’ancien ministre et sénateur centriste français Jean-Marie Bockel. Il s’agit du lieutenant Pierre Bockel, du 5ème régiment hélicoptères de combat de Pau.Newsletter – L’essentiel de l’actuChaque matin, l’actualité vue par Le ParisienJE M’INSCRISVotre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

11 heures. L’hommage de Richard Ferrand. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand rend également hommage aux soldats décédés au Mali.

Richard Ferrand@RichardFerrand

Treize de nos soldats qui luttent contre le terrorisme, pour notre sécurité et nos libertés ont trouvé la mort au #Mali lors de combats.

Au nom de la représentation nationale, je veux saluer leur courage. Dans la douleur, mes pensées vont à leurs familles et à leurs proches.8410:27 – 26 nov. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité46 personnes parlent à ce sujet

10h55. L’«infinie gratitude d’Edouard Philippe». Le Premier ministre Edouard Philippe fait part de son «infinie gratitude» aux soldats décédés.

Edouard Philippe@EPhilippePM

Treize des nôtres sont morts dans leur mission contre les terroristes islamistes au Sahel. Je pense à leurs familles, à leurs proches, à leurs frères d’armes. À ces héros tombés pour leur pays, nous devons tous notre infinie gratitude.41210:40 – 26 nov. 2019 · Paris, FranceInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité140 personnes parlent à ce sujet

10h50. Un hommage national. Selon BFMTV, qui cite une source gouvernementale, «l’Elysée travaille ce matin sur les modalités d’un hommage national pour la fin de la semaine ou le début de la semaine prochaine».

10h45. La Gendarmerie Nationale solidaire. «Nous partageons la tristesse de nos frères d’armes, touchés par le décès de treize des leurs lors d’une opération au Mali», indique la Gendarmerie Nationale dans un tweet.

Gendarmerie nationale@Gendarmerie

⚫️

Nous partageons la tristesse de nos frères d’armes, touchés par le décès de treize des leurs lors d’une opération au Mali.
Pensées aux familles et proches des victimes. https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1199256855266123776 …Emmanuel Macron@EmmanuelMacronTreize de nos militaires sont morts hier au Mali. Ils étaient engagés dans une opération de combat contre des terroristes. Ces treize héros n’avaient qu’un seul but : nous protéger. Je m’incline devant la douleur de leurs proches et de leurs camarades.42210:31 – 26 nov. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité140 personnes parlent à ce sujet

10h35. Les noms des treize victimes. Le ministère des Armées communique le nom des treize militaires qui ont péri au Mali.Il s’agit du capitaine Nicolas Mégard, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau, du capitaine Benjamin Gireud, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau ; du capitaine Clément Frisonroche, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau ; du lieutenant Alex Morisse, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau ; du lieutenant Pierre Bockel, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau ; de l’adjudant-chef Julien Carette, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau; du brigadier-chef Romain Salles de Saint-Paul, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau; du capitaine Romain Chomel de Jarnieu, du 4e Régiment de chasseurs de Gap ; du maréchal des logis-chef Alexandre Protin, du 4e Régiment de chasseurs de Gap ; du maréchal des logis Antoine Serre, du 4e Régiment de chasseurs de Gap ; du maréchal des logis Valentin Duval, du 4e Régiment de chasseurs de Gap ; du maréchal des logis-chef Jérémy Leusie, du 93e Régiment d’artillerie de montagne de Vances ; du sergent-chef Andreï Jouk, du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol.

10h30. Une enquête ouverte. Dans un communiqué du ministère des Armées, la ministre Florence Parly indique qu’une «enquête est ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame».

10h25. François Hollande rend hommage aux treize militaires. Sur Twitter, l’ancien chef de l’Etat, «rend hommage aux treize militaires français morts en opération au Mali, alors qu’ils luttaient avec courage contre le terrorisme». François Hollande poursuit : «J’adresse mes plus affectueuses pensées à leurs proches et à leurs compagnons d’armes, dont je partage la douleur».

10h35. François Hollande rend hommage aux treize militaires. Sur Twitter, l’ancien chef de l’Etat, « rend hommage aux treize militaires français morts en opération au Mali, alors qu’ils luttaient avec courage contre le terrorisme. » François Hollande poursuit: « J’adresse mes plus affectueuses pensées à leurs proches et à leurs compagnons d’armes, dont je partage la douleur ».

10h20. Précédent accident d’hélicoptère de l’armée en 2018. Le dernier accident mortel d’hélicoptères dans l’armée remonte à février 2018, lorsque deux hélicoptères d’une école de l’armée de Terre se sont écrasés dans le Var, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, après une collision en vol, faisant cinq morts.

10h15. Un total de 38 soldats morts au Mali. Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l’intervention française dans ce pays du Sahel en 2013, avec l’opération Serval. Le dernier mort était le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, tué début novembre dans l’explosion d’un engin explosif.

10h10. Le plus lourd bilan depuis 36 ans. L’accident de lundi, intervenu, dans le cadre d’une opération qui mobilise 4500 militaires au Sahel, provoque l’un des plus lourds bilans humains essuyé par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar, à Beyrouth (Liban), en 1983, qui a tué 58 soldats français.

10h05. Un Tigre et un Cougar. Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manoeuvre et d’assaut Cougar, selon des sources de la défense.

10 heures. Macron «salue leur courage». Le président de la République «s’incline devant la douleur de leurs familles et de leurs proches et leur adresse ses plus sincères condoléances, en les assurant de l’indéfectible solidarité de la Nation», selon le communiqué de l’Elysée. Emmanuel Macron «exprime son soutien le plus total à leurs camarades de l’armée de terre et des armées françaises. Il tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel et leur détermination à poursuivre leur mission. Il les assure de son entière confiance», conclut le texte.

9h55. «Six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef.» Dans un communiqué, le président de la République, Emmanuel Macron, a salué «avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires de l’armée de terre, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel».

9h50. Une «opération de combat». L’accident mortel est survenu pendant une «opération de combat contre des djihadistes», dans le cadre de l’opération Barkhane.

9h45. Accident d’hélicoptère. Les militaires décédés ont été victimes d’un accident entre deux hélicoptères.

9h40. Treize soldats morts au Mali. Treize militaires français sont morts lundi soir au Mali.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils