You are here
Home > Actualités > Grand gagnant de l’opposition ? Me Abdoulaye Wade, les assurances d’une tactique politicienne bien huilée

Grand gagnant de l’opposition ? Me Abdoulaye Wade, les assurances d’une tactique politicienne bien huilée

Spread the love

L’élection présidentielle de 2019 aura certainement eu un seul et unique gagnant du coté de l’opposition. Par l’honneur et par la tactique politicienne, Me Abdoulaye Wade battra toute la classe politique sénégalaise. De sa posture depuis le début de cet exercice jusqu’à sa dernière déclaration hautement incomprise, plongée sur une posture d’un gagnant certain.

Stratégie ou coïncidence ? Wade reçoit deux anciens présidents à Dakar !

Au Sénégal, le retour de Me Abdoulaye Wade devait relancer les cartes et offrir un nouveau schéma politique. D’aucuns pensaient, ainsi, que son intention de faire partir Macky Sall se concrétiserait par une consigne de vote favorable à un candidat de l’opposition mais le « Pape du Sopi » a surpris son monde. L’ancien chef de l’Etat a, à l’image de son parti, prôné une autre forme de lutte : boycotter l’élection présidentielle, empêcher sa tenue.

Sous ce rapport d’ailleurs, il aura appelé à brûler les bureaux de vote pour ne pas participer à ce qu’il appelle un « viol du suffrage des citoyens dont le ‘président’ qui en sera issu n’aura assurément aucune légitimité et ne pourra jamais être reconnu ». Cet appel était ainsi adressé à l’opposition et à ses partisans qui ne suivront pas forcément cette consigne.

Wade, une victoire sur l’opposition

Cet état de fait se présente aujourd’hui, Macky Sall gagne haut la main l’élection présidentielle. Dans ce sens, Me Abdoulaye Wade peut brandir les avertissements qu’il aura faits durant la période post-électorale.

Considérant que le président sortant Macky Sall, candidat à sa propre réélection, voulait truquer le scrutin, Me Wade soulignait que « le PDS n’est pas prêt à cautionner une telle forfaiture. Brûlez ce fichier n’est pas un délit. Supposons que ce soit Omar Sarr, que j’aimerais bien défendre un jour brûle ce fichier frauduleux, je vais juste plaider : qu’il est dit que c’est le devoir d’un citoyen de brûler un fichier frauduleux. »

En sus, lors d’une réunion élargie du comité directeur du Pds, Me Wade disait que « Macky Sall a créé 352 420 faux électeurs. Les résultats des différents centres de vote sont calculés à partir de chiffres, quelqu’un qui n’est pas averti, ne peut pas les vérifier. Il y a le fichier qui donne déjà à Macky Sall un avantage de plus de 350 000 électeurs, et ça, ce n’est pas une élection ».

Seulement, cet appel de Me Wade était tombé dans l’oreille d’une opposition sourde. Les principaux ténors de l’opposition n’avaient pas donné crédit à une telle posture. De Ousmane Sonko, passant par Madické Niang, Isa Sall et Idrissa Seck, le boycott n’avait pas été approuvé. « Un acte républicain » de leur part, considèrait El Hadji Hamidou Kassé, proche du président Macky Sall.

Face à cet appel boycotté, le président Abdoulaye Wade se retrouvait seul dans son combat. Même au sein du PDS, son parti de toujours, il y avait eu quelques voix dissidentes. De quoi renforcer aujourd’hui Me Abdoulaye Wade dans son choix de ne pas se prononcer et de donner une leçon de politicien averti. Macky Sall obtient haut la main un second mandat au premier tour. Abdoulaye Wade réconforté dans son choix de ne pas se mêler du choix des sénégalais!

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils