You are here
Home > Afrique > Idrissa Seck: «Ni le pouvoir, ni les biens terrestres ne doivent justifier qu’on s’en prenne à des enfants»

Idrissa Seck: «Ni le pouvoir, ni les biens terrestres ne doivent justifier qu’on s’en prenne à des enfants»

Spread the love

Les enlèvements, les sacrifices contre les enfants mettent Idrissa Seck dans tous ses états. Le président du parti Rewmi en tournée de dix jours dans la région de Diourbel s’est encore illustré. A l’étape de Darou Moukhty, il dénonce avant de promettre de mettre de l’ordre dans le pays s’il est élu.

«Je rappelle simplement que ni le pouvoir, ni les biens terrestres ne doivent justifier qu’on s’en prenne à des enfants et la responsabilité première de l’Etat est de garantir la sécurité» dénonce le patron des «rewmistes» avant de qualifier ces atrocités, «je trouve cela ignoble. Je trouve cela inacceptable. Je trouve cela insupportable. Toutes formes de violences exercées sur des êtres humains est répugnante et ça l’est davantage lorsque ça attaque à des enfants».

Prenant la défense des enfants, il promet, «ma première préoccupation, c’est de remettre de l’ordre au Sénégal, dans la gestion de l’Etat. Un leader ne peut pas être faible et sa première fonction c’est d’avoir l’autorité nationale de tout faire pour imposer la sécurité, la discipline, l’hygiène et une justice égale pour tous. C’est la fonction fondamentale. Ce sont ces questions qui occuperont l’essentiel de mon programme» a-t-il confié à nos confrères de la Rfm.

Chamsidine Sané

Journaliste reporter

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils