You are here
Home > Dépêches > Jugement de Khalifa Sall : L’opposition dénonce une machination politique sans précédent

Jugement de Khalifa Sall : L’opposition dénonce une machination politique sans précédent

Spread the love

Le jugement rendu dans l’affaire de la caisse d’avance est l’aboutissement d’une conspiration de l’exécutif avec la complicité active de certains magistrats. C’est du moins l’avis d’un bloc de l’opposition composé du Grand Parti, du Bloc des Centristes Gaindé et Initiatives 2017 qui dénoncent avec la dernière énergie cette nouvelle forfaiture du pouvoir de Macky Sall.

ans un communiqué parvenu à Pressafrik, le Grand Parti, le Bloc des Centristes Gaindé et l’Initiative 2017 informent que: «Le jugement du député maire de Dakar est l’aboutissement d’une conspiration de l’exécutif avec la complicité active de certains magistrats et un battage médiatique sans précédent, le tout en violation des droits de Khalifa Ababacar Sall et dans une outrance inédite pour tenter d’abuser l’opinion».

Poursuivant ils ajoutent que : ««Ce jugement écrit à l’encre de la lâcheté et marqué du sceau de l’indignité est une décision politique scélérate rendue par une justice aux ordres régulièrement dénoncée par l’Union des Magistrats du Sénégal qui mène un combat admirable pour l’indépendance de la justice et pour des magistrats à la hauteur des exigences de leur serment».

«Cette décision correspond à l’exécution de la commande politique d’un candidat à sa réélection qui, parce qu’il se sait minoritaire dans le pays, a transformé certains magistrats tapis au cœur de notre système judiciaire en machines à éliminer ses adversaires politiques», renseigne la même source.

Ils dénoncent avec la dernière énergie cette « nouvelle forfaiture du pouvoir » de Macky Sall qui s’illustre de plus en plus dans la violation des droits et libertés des citoyens et exigent la libération immédiate et sans condition de Barthélémy Dias.

Ils appellent à une mobilisation sans précédent des forces démocratiques, des partis politiques, des organisations de la société civile et des citoyens aux marches qu’ils comptent organiser le vendredi 20 avril à Dakar et le samedi 5 mai dans la banlieue (Pikine – Guédiawaye).

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils