You are here
Home > Actu Web > L’armée syrienne a repris la totalité de la Ghouta orientale

L’armée syrienne a repris la totalité de la Ghouta orientale

Spread the love

Un drapeau du gouvernement syrien flotte désormais sur la dernière zone insurgée proche de la capitale syrienne. L’armée syrienne a repris, ce jeudi 12 avril, le contrôle de la « totalité » de la ville de Douma et de la zone rebelle de la Ghouta orientale, aux portes de Damas, selon l’armée russe.

« Un événement important pour l’histoire de la République arabe de Syrie a eu lieu aujourd’hui : le drapeau du gouvernement syrien a été hissé sur un bâtiment de la ville de Douma, ce qui marque la prise de contrôle de cette localité […] « , a déclaré le général russe Iouri Evtouchenko, cité par les agences russes.

Aucune annonce officielle du gouvernement syrien

La télévision russe montrait des images de foule agitant dans la rue de vastes drapeaux rouge blanc noir aux deux étoiles vertes et l’un de ces drapeaux accroché sur la façade d’un immeuble délabré. Pour l’heure, le gouvernement syrien n’a pas annoncé officiellement la reprise de la ville.

Les derniers rebelles dans la ville de Douma, ont remis leurs armes lourdes tandis que leur chef, Issam Bouwaydani, a quitté la zone en direction du nord du pays, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Les combattants du groupe Jaich al-Islam ont remis leurs armes lourdes à la police militaire russe à Douma mercredi », a déclaré l’ONG.

Les derniers combattants rebelles « quittent actuellement la ville de Douma », affirmait mercredi le général russe Viktor Posnikhir. « Il n’y a plus aucun tir ou affrontement depuis cinq jours dans la Ghouta orientale ».

La Ghouta orientale « totalement stabilisée »

L’armée russe avait déjà affirmé que la situation dans la Ghouta orientale était « totalement stabilisée » et que son « opération humanitaire » menée avec les forces du régime touchait à sa fin. Selon elle, la police militaire russe « constitue un garant du respect de l’ordre dans la ville ».

Des milliers de combattants de Jaich al-Islam et de civils ont été évacués et transportés vers des régions de la province d’Alep, contrôlées par l’opposition, en vertu d’un accord avec le régime, depuis le week-end dernier. Il intervient quelques heures après une attaque chimique présumée qui aurait fait des dizaines de morts dans la ville.

Après plusieurs semaines de bombardements intensifs du régime, plus de 1.700 personnes ont trouvé la mort dans les secteurs rebelles de la Ghouta orientale.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils