You are here
Home > Actualités > Le député Alcaly Cissé est décédé en prison en Arabie Saoudite

Le député Alcaly Cissé est décédé en prison en Arabie Saoudite

Spread the love

Clap de fin à l’imbroglio diplomatico judiciaire qui oppose le
Sénégal, le Maroc et l’Arabie Saoudite concernant le député Alcaly
Cissé. L’ancien socialiste devenu libéral qui était incarcéré en Arabie
Saoudite pour une affaire d’escroquerie est décédé ce matin en prison.

Il devait être libérable en 2018. Mais, un an après la fin de cette
sentence prononcée par le tribunal saoudien, le député libéral,
incarcéré dans le cadre d’une affaire d’escroquerie, n’avait pas été
libéré. Interpellé en 2012 au Maroc, lors d’une escale à Casablanca,
l’homme avait été extradé en Arabie Saoudite où une plainte au pénal
avait été déposée contre lui. Son ancien partenaire, Mouhamed Aly
Azzouz, qui s’est dit floué dans le cadre d’une opération financière
avait soutenu que, à bord d’un hélicoptère loué par le marabout, ce
dernier lui a fait survoler une forêt. Et puisqu’il s’est dit
propriétaire de cette foret, Alcaly Cissé aurait promis de la vendre au
saoudien pour la somme de 3 milliards. Plus tard, on saura que cette
foret en question était celle de la Casamance.

A la suite de la plainte déposée à la gendarmerie, par M. Mouhamed
Aly Azzouz, la justice sénégalaise s’est saisie de l’affaire. Et puisque
le marabout, Alcaly Cissé, bénéficiait de la protection bienveillante
du régime d’Abdou Diouf -pour lequel il finançait de nombreuses
activités dans le Pakao- il a bénéficié d’un non lieu. En première et en
seconde instance. Le Parti socialiste éloigné du pouvoir, le même
Alcaly Cissé s’est engagé aux côtés du nouveau maître du palais de
Dakar. Et est devenu militant du Pds. D’ailleurs, à l’élection
législative de la première mandature d’Abdoulaye Wade, Alcaly Cissé
réussit à se faire élire député. Et, c’est avec ce manteau de
législateur sénégalais qu’il a été interpellé au Maroc et détenu de
manière arbitraire pendant plusieurs jours au Maroc.

C’est à la suite de cette extradition que Alcaly Cissé, qui se
rendait à un rendez-médical, a été incarcéré en Arabie Saoudite où il
risquait la décapitation. Mais, après plusieurs années de détention
provisoire, et alors qu’il a cru voir le bout du tunnel, les autorités
saoudiennes ont programmé son jugement. Entre-temps, l’état de santé du
prisonnier s’était gravement détérioré. Interpellé en son temps, le
gouvernement de Macky Sall avait promis de s’occuper du dossier. Et, à
en croire des informations vérifiées par Kéwoulo, « le président
Macky Sall avait donné 15 millions de F CFA aux services consulaires
pour venir en aide au député. Et prendre en charge ses frais d’avocat ».
Aussi, Kewoulo est en mesure d’affirmer que Alcaly Cissé avait
même vendu une de ses villas à Dakar pour sa prise en charge. Mais,
toutes ces sommes n’avaient pas permis d’éponger la dette de 3 milliards
F CFA.

Outré par le silence du gouvernement sénégalais et révolté par la non
assistance consulaire que l’Etat doit à son citoyen, Me Abdoulaye Tine,
qui assurait la défense de Alcaly Cissé, avait lancé un appel poignant à
l’opinion, en faisant savoir qu’on risquait de voir mourir le député en
détention; si rien fait. A sa suite, M. Sorry Kaba, le directeur des
Sénégalais de l’extérieur, est sorti de son silence pour tenir des
promesses qu’il n’a jamais tenues. Et, au cours d’un entretien
téléphonique accordé à Kewoulo, Alcaly Cissé avait fait savoir qu’il
craignait de mourir loin des siens. Aussi, il nous avait fait savoir que
de nombreux détenus sénégalais, arrivés au bout de leurs peines,
continuaient à séjourner en prison. Finalement, il n’aura jamais eu
l’occasion de quitter cette prison centrale de Djeddah où il séjournait
avec un certain Coly.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils