L’humiliation de Dakar

admin
Spread the love

Qui peut dire le nombre d’impairs ou de maladresses commis à la tête de l’Etat, depuis l’accession d’IBK à la présidence de la République? Faute de réponses, nous nous contenterons d’évoquer deux faits. Lors de la marche « Je suis Charlie », le monde entier a vu un président malien jouant des coudes pour être aux côtés de l’hôte de cette manifestation organisée à Paris, François Hollande. On connait la suite.

 

A l’occasion de la visite de Macron aux troupes françaises déployées au Nord du Mali, notre cher président s’est précipité à Gao pour s’accrocher aux bras du jeune président français.

La dernière bourde d’IBK a été servie à Dakar, en début de semaine, lors de la conférence sur la Sécurité. Au moment de prononcer son discours, le Chef de l’Etat, devant une assistance médusée, n’a point retrouvé son texte. L’aide de camp du président IBK aurait « oublié » le discours à l’hôtel. Ce grave incident a mis le président en boule. Et il n’a pu canaliser sa colère, devant ses pairs Macky Sall et Idriss Déby.

À quand la prochaine bourde ? Ça ne va pas attendre longtemps. Inchallah !

 Affaire des bérets rouges :

Sanogo reste en taule !

La chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako a rejeté le mardi dernier la demande de mise en liberté provisoire introduite par les avocats du capitaine Amadou Aya Sanogo et ses coaccusés.  Et du coup, la bande à Sanogo reste en prison en attendant le procès.

Sanogo et ses compagnons sont poursuivis pour assassinat et complicité d’assassinat dans l’affaire dite des «  bérets rouges » où une vingtaine de militaires du bataillon des parachutistes ont été sommairement exécuté à Diago (Kati).

A rappeler que la demande de mise en liberté provisoire est intervenu la semaine dernière, après que les détenus aient observé une grève de la faim pour exiger leur comparution devant la justice.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

« Des Nègres marrons aux Black Panthers, l’histoire de l’autodéfense peut inspirer l’Afrique »

Spread the love Vues: 440 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Qui peut dire le nombre d’impairs ou de maladresses commis à la tête de l’Etat, depuis l’accession d’IBK à la présidence de la République? Faute de réponses, nous nous contenterons d’évoquer deux faits. Lors de la marche « Je suis Charlie », le monde entier [...]

Subscribe US Now

%d blogueurs aiment cette page :