You are here
Home > Actu Web > Mali : 16 morts après l’attaque par des extrémistes des bases militaires

Mali : 16 morts après l’attaque par des extrémistes des bases militaires

Spread the love

Des groupes liés à Al-Qaida ont attaqué deux bases
militaires au centre du Mali, tuant au moins 16 personnes, dont deux
civils, et faisant fuir au Burkina Faso près de 19 000 personnes, ont
annoncé mardi des responsables.

Les assaillants sont arrivés dans la communauté de Boulikessi avec
des armes lourdes pendant la nuit de dimanche à lundi pour attaquer un
bataillon malien de la force régionale du G5 pour le Sahel, a déclaré un
commandant de la force, le général nigérien Oumarou Namatou Gazama. Il a
accusé « le groupe terroriste » Ansarul Islam.

Un résident a déclaré avoir vu au moins 12 soldats morts. Il a parlé sous condition d’anonymat par crainte de sa sécurité.

L’attaque du camp a provoqué « de lourdes pertes d’équipement et des
dégâts importants », a déclaré le porte-parole du gouvernement malien,
Yaya Sangaré, dans un communiqué ne faisant pas état de bilan de
victimes.

Vers la même heure tôt lundi matin, des hommes armés ont attaqué un
autre camp militaire à Mondoro et ont tué quatre personnes, dont deux
civils, a déclaré un habitant. Il a parlé sous condition d’anonymat en
raison des craintes pour sa sécurité.

Selon le haut-commissaire provincial, Ambrose Ouédraogo, près de 30
personnes ont été tuées dans la province de Bam au Burkina Faso ces deux
dernières semaines, dont 17 le week-end dernier.

Les violences dans les municipalités de Zimtenga et de Bourzanga ont
déplacé près de 19 000 personnes au cours des trois derniers jours,
a-t-il déclaré.

Les extrémistes ont pris pied plus largement dans le nord du Burkina
Faso ces dernières années, multipliant les attaques près des frontières
avec le Mali et le Niger. Des centaines ont été tués

Source : Intellivoire

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils