Mali: la présidentielle agitée par les accusations de fichier électoral parallèle

admin
Spread the love

Au Mali, à quelques jours de l’élection présidentielle, la polémique continue autour du fichier électoral et des risques de fraude.

Vendredi 20 juillet, l’URD, le parti du principal candidat de l’opposition Soumaïla Cissé annonçait l’existence d’un fichier électoral parallèle, avec potentiellement des électeurs et des bureaux de vote fictifs. Le lendemain, en coulisses, les rencontres et les tractations se sont poursuivies. Ce samedi, le camp présidentiel dénonce une surenchère de l’opposition.

Au lendemain de son annonce retentissante, Tiébilé Dramé, le directeur de campagne du principal candidat de l’opposition a notamment rencontré l’Union africaine. La mission d’observation est venue chercher des détails techniques, des preuves de l’existence d’un fichier électoral parallèle. Des preuves que l’URD, le parti de Soumaïla Cissé assure posséder.

Dans les rangs d’autres partis politiques, ces révélations intriguent. Ce samedi, plusieurs candidats à la présidentielle ont pris contact avec l’URD.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Manche : pour fuir, il se jette à l'eau avant de crier "Allahu Akbar"

Spread the love Vues: 337 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Au Mali, à quelques jours de l’élection présidentielle, la polémique continue autour du fichier électoral et des risques de fraude. Vendredi 20 juillet, l’URD, le parti du principal candidat de l’opposition Soumaïla Cissé annonçait l’existence d’un fichier électoral parallèle, avec potentiellement des électeurs et [...]

Subscribe US Now

%d blogueurs aiment cette page :