You are here
Home > Actu Web > Mali : L’épouse d’un ambassadeur malien arrêtée à l’aéroport Charles-de-Gaulle avec une arme à feu dans son bagage à main

Mali : L’épouse d’un ambassadeur malien arrêtée à l’aéroport Charles-de-Gaulle avec une arme à feu dans son bagage à main

Spread the love

Mali : L’épouse d’un ambassadeur malien arrêtée à l’aéroport Charles-de-Gaulle avec une arme à feu dans son bagage à main

15 août 2019 Brèves Commentaires fermés sur Mali : L’épouse d’un ambassadeur malien arrêtée à l’aéroport Charles-de-Gaulle avec une arme à feu dans son bagage à main

Appréhendée le 12 août, elle a été jugée ce mercredi par le tribunal correctionnel de Bobigny.

Ce lundi, Marissa Samaké, une ressortissante indienne mariée à
l’ambassadeur du Mali en Inde, a été interpellée à l’aéroport de Roissy
alors qu’elle voyageait avec un pistolet chargé dans son bagage cabine,
rapporte RTL.

Accompagnée de ses deux enfants, elle venait de Bamako, au Mali, et
se trouvait en transit à Paris lorsqu’elle a été arrêtée par les
fonctionnaires de la Police aux frontières (PAF).

Si l’arme a été détectée lors de son arrivée à Roissy, Mme Samaké a
néanmoins pu déjouer les contrôles de sécurité de l’aéroport de Bamako
sans difficultés.

« J’ai été choqué par l’interpellation de mon épouse »

L’époux de Marissa Samaké n’a pas tardé à réagir à l’arrestation de sa femme sur les réseaux sociaux.

« Comme tout bon père de famille, j’ai été choqué par
l’interpellation de mon épouse Marissa Samaké par la Police de l’air et
des frontières à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle pour détention
d’arme à feu avec munitions », a expliqué Yeah Samaké.

« Elle avait mis mon arme à feu dans sa valise à main quelques jours
avant son départ pour les États-Unis au moment de notre déménagement
dans notre maison à Ouélessébougou en vue de la mettre hors de portée
des enfants. Elle n’est animée d’aucune intention criminelle et
d’ailleurs elle supporte à peine mon intérêt pour le port d’arme à feu à
domicile », poursuit l’ambassadeur malien.

Jugée ce mercredi par le tribunal correctionnel de Bobigny
(Seine-Saint-Denis), Marissa Samaké a été condamnée à huit mois de
prison avec sursis et 500 euros d’amende. Elle a également fait l’objet
d’une interdiction de port d’arme.

Source : theepochtimes.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils