You are here
Home > Actualités > Objections ! Monsieur Le Commissaire. Objections !

Objections ! Monsieur Le Commissaire. Objections !

Spread the love

Monsieur le Commissaire…

 

J’ai lu avec beaucoup de plaisir mêlé d’admiration votre adresse à Monsieur le Président de la République sur divers manquements que vous avez relevés dans sa gouvernance du pays. Je voudrais vous féliciter pour la qualité de l’écriture et la maîtrise de la langue française qui transparaît dans votre article.

Vous connaissant pour avoir partagé avec vous, la classe de CM2 à l’école Ouagou Niayes LIONS des HLM1 dans les années soixante sous la férule de Monsieur Djibril NGUIRANE , ce Maitre hors pair qui nous a inculqué l’amour du travail, des études et du bon français depuis cette époque, je ne suis pas trop surpris de votre plume. C’est le lieu de rendre encore hommage à cet enseignant émérite  et véritable éducateur : Merci MONSIEUR .

Cela dit Commissaire, je n’enlèverai rien de votre réquisitoire qui a le mérite de traduire vos sentiments personnels et qui, tout compte fait  sans refléter la vérité absolue , n’est néanmoins pas  trop loin de la réalité que nous vivons.

Toutefois, sans être un lycaon ni un répondeur automatique auxquels vous faites allusion dans votre texte et qui « ne tarderaient pas à foncer sur vous pour vous déchiqueter » (sic), je voudrais, en toute amitié et dans un esprit de partage d’idées vous faire part de mes objections.

OUI. OBJECTIONS ! MONSIEUR LE COMMISSAIRE. OBJECTIONS !…

Tout d’abord, sans être un partisan zélé du Président de la République, Je ne partage pas du tout le qualificatif d’HOMME FAIBLE que vous vouliez lui coller.

J’ai connu Macky SALL quand il était Premier Ministre et j’étais Conseiller Technique N°1 du Ministre de la Communication, des Postes et des Télécommunications de 2004 à 2014. Pour les quelques réunions interministérielles auxquelles j’ai eu l’occasion de participer, Je puis vous assurer que l’Homme a une autorité naturelle qui faisait qu’aucun de ses ministres de l’époque ne pouvait le regarder droit dans les yeux. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs, qu’on l’affublait du surnom de NIANGAL qui n’était pas du tout usurpé.

Ensuite vous avez certainement entendu l’anecdote selon laquelle Idrissa SECK alors Premier qui, le présentant à quelqu’un, aurait déclaré « mon ministre de l’Intérieur » et sa réponse sèche « je ne suis pas votre ministre, je suis un ministre de la République du Sénégal ».

Ou encore sa réplique ferme à Barack  Obama sur l’Homosexualité etc… Des passes d’armes qui dénotent une personnalité trempée de l’Homme. Passons.

Cet homme qui –pour maîtriser son parti- a réussi après les avoir affrontés, à dompter un grand trublion avec une sucette de Ministre d’Etat, à scotcher un fougueux rebelle « actionnaire majoritaire du parti » dans un rôle d’arbitre virtuel et à tenir en longue laisse africaine un bouledogue politique –ne suivez pas mon regard- entre autres faits d’armes, n’est pas UN FAIBLE. Loin s’en faut…

Qu’il ait failli –encore faudrait-il relativiser ce jugement. Le mandat n’étant pas encore arrivé à terme pour qu’on en tire tout le bilan- il ne peut de mon point de vue, être tenu pour SEUL responsable de tous les manquements constatés et être affligé de tous les péchés d’Israël.  Et pour cause…

Macky SALL n’est pas un MESSIE . Il est juste le Président ordinaire d’un pays appelé LE SENEGAL..Un pays singulier où certains, simples mortels, poussière animée, s’offusquent d‘être qualifiés «d’ordinaires». Seul DIEU est EXTRAORDINAIRE, Messieurs du Sénégal.

On peut être animé des meilleures intentions et avoir les meilleures résolutions du monde pour bien faire mais on fait face à des pesanteurs et autres impondérables qu’on ne maîtrise pas toujours.

Certes, Macky SALL a promis moult choses qu’il n’a pu ou voulu faire. C’est selon. Mais est-ce sa faute à lui SEUL? Je ne le pense pas. Nous tous et chacun avons à mon avis , notre part de responsabilité et une grande part même, dans tout ce qui se passe dans notre pays.

Le Sénégal est un pays bizarre, une sorte de Mammouth englué dans des habitudes sclérosées qu’il est très très difficile de faire bouger.

C’est pourquoi sans vouloir absoudre Macky SALL, il me semble que nous devons nous aussi ,sénégalais faire notre introspection pour changer, pour avancer, pour EMERGER tout simplement.

 

Le  Sénégal ? Un pays où le patriotisme fait défaut.

Macky SALL est né au Sénégal , a grandi au Sénégal , a étudié au Sénégal, a travaillé au Sénégal et dont tous les enfants sont au Sénégal. Sous ce rapport, c’est donc un sénégalais patriote. Ceux, parmi ses collaborateurs, thuriféraires , laudateurs et autres contempteurs qui peuvent en dire autant, ne sont pas légion. Tous tant qu’ils sont, du moins la grande majorité d’entre eux, petits parvenus en  politique ou dans les affaires  s’empressent de faire évoluer leurs enfants dans les grands pays étrangers au motif que « Sénégal Woroul ». Combien sont-ils qui vont faire accoucher leurs épouses dans les cliniques occidentales pour faire bénéficier leurs enfants de la nationalité des pays d’accueil ?  Macky Sall n’est pas dupe ,il sait..

 

  Le Sénégal ? Un pays où on vit de politique. Certains et ils sont nombreux dans ce pays n’ont jamais travaillé dans leur vie . « Politique rek » …Macky le sait .C’est pourquoi contrairement à Wade qui s’est aliéné tous ses anciens collaborateurs de Dansokho à Macky en passant par Niasse et Idy , Lui,  il les a tous factorisés, à l’exception de Idy. Dansokho est Ministre d’Etat . Niasse voulait entendre du « M. Le Président » ? Il est devenu Président de l’assemblée Nationale. Tanor voulait être Président ? Il devient Président du HCCT. Jusqu’à Feu Djibo KA qui aura été Président d’un « Machin » avec caisse d’avances et avantages multiples et protocolaires. On ne parle pas la bouche pleine. Comme çà, lui Macky est tranquille pour son PSE. Qui fait mieux ?

Le Sénégal ? Un pays de « Ndioublang » où tout est bon pour arriver à ses fins au mépris de l’éthique, de la Loi, de la morale et de la bienséance tout simplement. Le sénégalais est passé maître dans l’art de tromper son monde . Le petit mécanicien à qui vous faites confiance pour réparer votre voiture, vous taxera des faux frais relatifs à des pièces qu’il aurait changées. Le maçon qui construit, itou. Etc..Bref, tout le monde « marche » sur tout le monde . Et pire, s’en gargarise : « sama dofbi, raye nako ».

 

Le Sénégal ? Un pays de manœuvriers sans foi ni loi. Où les gens sont de véritables virtuoses du trafic d’influence, du mensonge et de la délation pour arriver à leurs fins. On ment sur tout et de tout: sur son CV, ses diplômes, sa carrière, ses filiations etc…. On dénigre allégrement son semblable pour des dessins mesquins et sans vergogne surtout dans le monde politique. Un exemple ? L’honorable député SONKO évente un deal de 10 millions CFA par député concocté par l’Assemblée Nationale sur le dos du peuple et toute la camarilla des Honorables lui tombe dessus à bras raccourcis avec force dénégations ridicules. Même le dernier des ignorants sait que cette affaire là est vraie. Comment SONKO peut-il savoir cela lui, le néophyte de l’hémicycle si cela n’existait pas ? Voyez aussi le spectacle pitoyable de la transhumance qui ne fait plus rire personne dans ce pays. C’est pourquoi, j’ai une «admiration béate» pour les politiciens. « Dema leene fan koi ». Ils sont trop forts. Des gens capables d’avaler leur vomi sans sourciller, voire avec délectation.. Parjures invétérés et adeptes du «wakh wakhète» et de l’aporie qui se haïssent cordialement et se lancent des philippiques et autres joyeusetés à longueur de temps. Jamais de rapports civilisés  entre eux, rien que des propos acerbes, des pancraces et autres insanités « dagassantés » rek.  Des gens qui acceptent de voir étaler leur vie privée et rester stoïques devant les injures, les calomnies les plus viles sur leur personne, leur famille. Injures proférées par des personnes qui, n’eut été la politique et en temps normal n’oseraient même pas regarder dans la même direction que vous, à fortiori vous regarder dans les yeux. Et qui, comble du comble, au détour d’un deuil, (n’est ce pas Bamba Fall , tu quoque?), s’acoquinent sans vergogne avec leur « ennemi intime » pour « travailler ensemble ». TCHEUM !!!

NON Ils sont vraiment TROP FORTS .  « Ay nganda lagnou la wakh » . Il faut être vraiment politicien pour le faire !!! Et çà Macky ne l’a pas inventé . Il l’a trouvé ici dans nos gènes et en bon stratège, s’en sert. Car il sait que « Gagni guemougnou dara ».Ils n’ont aucune conviction dans leur engagement politique. C’est tout.

 

Le Sénégal ? un pays où on ne respecte aucunement l’Autorité. Farba Ngom n’est pas isolé dans son cas. J’ai été sidéré et profondément meurtri de voir un député marabout s’en prendre vertement au ministre de l’assainissement à l’Assemblée nationale sans être rappelé à l’ordre ni par le Président de l’Assemblée ni par celui du groupe parlementaire. C’est cela le Sénégal , on fait l’autruche devant des faits gravissimes quand il faut réagir fermement. Et Penda MBOW qui vient aussi – paraît-il- d’en rajouter une couche avec son intrusion violente à la police des HLM. En attendant le prochain quidam?

Même les vrais et bons Marabouts n’osent plus remonter les bretelles à leurs talibés. Ils ont opté de se calfeutrer dans le confort douillet de leur retraite spirituelle ou Khalwa pour  mieux adorer la Face du Seigneur. Laissant ainsi leurs ouailles entre les fourches caudines des gourous et autres sectes bizarroïdes qui les transforment en zélotes ignares, grognards , soudards, trop zélés et si prompts au sacrilège ou au blasphème. Tout le monde se tait et on laisse faire. Triste tout çà…Macky Sall le sait.

 

Le Sénégal ? Un pays où on ne travaille pas assez.  Le sénégalais, excellent travailleur quand il est émigré , devient sybarite dans son pays, hédoniste et partisan du moindre effort. On ne travaille pas, pas assez et surtout pas bien pour prétendre au développement. Macky le sait et l’a dit avec raison. Il y’a soixante ans à l’aube des indépendances DAKAR était la capitale de l’AOF et à ce titre, abritait toutes les infrastructures les plus structurantes de la sous région (industries, gares, Port, Aéroport, Administration etc..) . EN 2018, la plupart de ces infrastructures sont tombées en désuétude si elles n’ont pas été tout simplement détruites pour défaut d’entretien et de renouvellement. Au même moment des pays de l’hinterland complètement démunis, travaillent d’arrache- pied pour s’équiper sur tous les plans.

Si l’on consentait à consacrer le centième de la formidable énergie déployée lors des Magal, Gamou et autres Ziarras pour travailler sérieusement dans les divers secteurs de la production, ce pays aurait pris son envol depuis belle lurette. WALA ?

 

Le Sénégal ? Un pays où les gens sont adeptes du « contournement , de la courte échelle, et de la « laudation» pour parvenir à leurs fins. Ils sont nombreux ,très nombreux, les sénégalais qui passent  toute leur vie à adhérer à des mouvements, structures, partis ou associations sans aucune conviction juste par opportunisme pour avoir « leur part du gâteau » . Ils ne croient en rien si ce n’est qu’en leur ventre et leur bas ventre. Et ce sont souvent les plus bruyants et les plus remuants en termes d’agitations. Ils occupent l’espace médiatique jusqu’à la pollution. Experts en tout et connaisseurs en rien , ils « portent presse » et intimident leur monde par leur verve, leur culot et surtout par leur morgue pour se faire remarquer et …remorquer vers là, où l’herbe est plus grasse. On sait..

 

Le Sénégal ? Un pays de «thiakhaneries» et de mendiants. Quand LEO- poête affublait Maître Wade du sobriquet de « thiakhaneries de Ndiombor» tout le monde se gaussait de son humour caustique. Force est de constater qu’aujourd’hui ,c’est tout le pays qui est devenu un pays de «thiakhane ». On chante, on danse à tout va…Au point que l’imaginaire populaire a tourné en dérision le système scolaire LMD (Licence –Master-Doctorat) en LMD (Lutte-Musique-Danse) . C’est dire…Dans ce pays tout est prétexte à la danse, aux chants , à la fête. On nous disait qu’il y’avait plus de Gamou, Magals et autres Ziarras que les jours de l’année. Mais on ne peut pas dire combien de soirées festives, anniversaires et autres grands et petits bals se tiennent au Sénégal , dans une année ,tellement le nombre est astronomique.!!!

Et que dire de la propension à la mendicité éhontée qui fait florès dans ce pays ? Tout le monde demande, quémande : « Mayema » « Diokhma » « Dara amoul » « dimbalima » « japalema » Rek…Et si d’aventure par commisération, on donne une fois, l’assisté se croit en droit de prendre un abonnement pour faire pérenniser cette donation et revient constamment à la charge.  Une véritable mentalité de sangsues-parasites qui a fini de métastaser toute la société sénégalaise.

A croire que certains doivent travailler pour d’autres. Çà aussi Macky  le sait.

 

 

Le Sénégal ? Un pays adepte des ferrailleries et autres pacotilles volées. Partout, on étale à la vente, en occupant toutes les artères de la ville, des marchandises et accessoires ( bouteilles de gaz, jantes, garnitures etc..) dont la nature volée ne fait aucun doute. Et tout le monde achète. C’est pourquoi, les voleurs et autres cambrioleurs ont encore de beaux jours devant eux, tant que durera cette situation de recel formalisée et tolérée.

Essayez d’y mettre de l’ordre et les Fatwas indignés vont vous tomber dessus comme pas possible !!! C’est çà le Sénégal et Macky le sait.

 

Vous voyez Commissaire, au regard de toutes les tares que nous trainons dans notre pays – et la liste n’est pas exhaustive- peut-on honnêtement dire que c’est Macky SALL qui en est RESPONSABLE ? ET Surtout SEUL ? Je ne le pense pas.

Nous tous et chaque sénégalais, Vous Commissaire comme Moi comme tous les autres avons notre part de responsabilité dans l’état de déliquescence de notre pays. Il nous faut à tous et à chacun d’entre nous, un VERITABLE SURSAUT INDIVIDUEL sur nous-mêmes et au niveau national pour développer notre pays.

Cela passera par des résolutions déchirantes, difficiles, dures mais salutaires  dont les moindres ne sont pas la culture du  civisme, le culte du patriotisme, le sens du bien public, le respect de l’Autorité sous toutes ses formes et l’ardeur au travail et au travail bien fait.

DIEU NE CHANGE PAS LE DESTIN D’UN PAYS dont les habitants eux-mêmes ne changent pas..

Qui parlait de REDEMPTION POUR LE SENEGAL ? Merci Kane Cissé…

 

Que DIEU VOUS GARDE, NOUS GARDE ET GARDE LE SENEGAL .

 

 

 

Dakar le  18/02/2018

 

 

 

Guimba  KONATE

DAKAR

guimba.konate@gmail.com

 

OBJECTIONS ! MONSIEUR LE COMMISSAIRE. OBJECTIONS !

 

 

Monsieur le Commissaire…

 

J’ai lu avec beaucoup de plaisir mêlé d’admiration votre adresse à Monsieur le Président de la République sur divers manquements que vous avez relevés dans sa gouvernance du pays. Je voudrais vous féliciter pour la qualité de l’écriture et la maîtrise de la langue française qui transparaît dans votre article.

Vous connaissant pour avoir partagé avec vous, la classe de CM2 à l’école Ouagou Niayes LIONS des HLM1 dans les années soixante sous la férule de Monsieur Djibril NGUIRANE , ce Maitre hors pair qui nous a inculqué l’amour du travail, des études et du bon français depuis cette époque, je ne suis pas trop surpris de votre plume. C’est le lieu de rendre encore hommage à cet enseignant émérite  et véritable éducateur : Merci MONSIEUR .

Cela dit Commissaire, je n’enlèverai rien de votre réquisitoire qui a le mérite de traduire vos sentiments personnels et qui, tout compte fait  sans refléter la vérité absolue , n’est néanmoins pas  trop loin de la réalité que nous vivons.

Toutefois, sans être un lycaon ni un répondeur automatique auxquels vous faites allusion dans votre texte et qui « ne tarderaient pas à foncer sur vous pour vous déchiqueter » (sic), je voudrais, en toute amitié et dans un esprit de partage d’idées vous faire part de mes objections.

OUI. OBJECTIONS ! MONSIEUR LE COMMISSAIRE. OBJECTIONS !…

Tout d’abord, sans être un partisan zélé du Président de la République, Je ne partage pas du tout le qualificatif d’HOMME FAIBLE que vous vouliez lui coller.

J’ai connu Macky SALL quand il était Premier Ministre et j’étais Conseiller Technique N°1 du Ministre de la Communication, des Postes et des Télécommunications de 2004 à 2014. Pour les quelques réunions interministérielles auxquelles j’ai eu l’occasion de participer, Je puis vous assurer que l’Homme a une autorité naturelle qui faisait qu’aucun de ses ministres de l’époque ne pouvait le regarder droit dans les yeux. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs, qu’on l’affublait du surnom de NIANGAL qui n’était pas du tout usurpé.

Ensuite vous avez certainement entendu l’anecdote selon laquelle Idrissa SECK alors Premier qui, le présentant à quelqu’un, aurait déclaré « mon ministre de l’Intérieur » et sa réponse sèche « je ne suis pas votre ministre, je suis un ministre de la République du Sénégal ».

Ou encore sa réplique ferme à Barack  Obama sur l’Homosexualité etc… Des passes d’armes qui dénotent une personnalité trempée de l’Homme. Passons.

Cet homme qui –pour maîtriser son parti- a réussi après les avoir affrontés, à dompter un grand trublion avec une sucette de Ministre d’Etat, à scotcher un fougueux rebelle « actionnaire majoritaire du parti » dans un rôle d’arbitre virtuel et à tenir en longue laisse africaine un bouledogue politique –ne suivez pas mon regard- entre autres faits d’armes, n’est pas UN FAIBLE. Loin s’en faut…

Qu’il ait failli –encore faudrait-il relativiser ce jugement. Le mandat n’étant pas encore arrivé à terme pour qu’on en tire tout le bilan- il ne peut de mon point de vue, être tenu pour SEUL responsable de tous les manquements constatés et être affligé de tous les péchés d’Israël.  Et pour cause…

Macky SALL n’est pas un MESSIE . Il est juste le Président ordinaire d’un pays appelé LE SENEGAL..Un pays singulier où certains, simples mortels, poussière animée, s’offusquent d‘être qualifiés «d’ordinaires». Seul DIEU est EXTRAORDINAIRE, Messieurs du Sénégal.

On peut être animé des meilleures intentions et avoir les meilleures résolutions du monde pour bien faire mais on fait face à des pesanteurs et autres impondérables qu’on ne maîtrise pas toujours.

Certes, Macky SALL a promis moult choses qu’il n’a pu ou voulu faire. C’est selon. Mais est-ce sa faute à lui SEUL? Je ne le pense pas. Nous tous et chacun avons à mon avis , notre part de responsabilité et une grande part même, dans tout ce qui se passe dans notre pays.

Le Sénégal est un pays bizarre, une sorte de Mammouth englué dans des habitudes sclérosées qu’il est très très difficile de faire bouger.

C’est pourquoi sans vouloir absoudre Macky SALL, il me semble que nous devons nous aussi ,sénégalais faire notre introspection pour changer, pour avancer, pour EMERGER tout simplement.

 

Le  Sénégal ? Un pays où le patriotisme fait défaut.

Macky SALL est né au Sénégal , a grandi au Sénégal , a étudié au Sénégal, a travaillé au Sénégal et dont tous les enfants sont au Sénégal. Sous ce rapport, c’est donc un sénégalais patriote. Ceux, parmi ses collaborateurs, thuriféraires , laudateurs et autres contempteurs qui peuvent en dire autant, ne sont pas légion. Tous tant qu’ils sont, du moins la grande majorité d’entre eux, petits parvenus en  politique ou dans les affaires  s’empressent de faire évoluer leurs enfants dans les grands pays étrangers au motif que « Sénégal Woroul ». Combien sont-ils qui vont faire accoucher leurs épouses dans les cliniques occidentales pour faire bénéficier leurs enfants de la nationalité des pays d’accueil ?  Macky Sall n’est pas dupe ,il sait..

 

  Le Sénégal ? Un pays où on vit de politique. Certains et ils sont nombreux dans ce pays n’ont jamais travaillé dans leur vie . « Politique rek » …Macky le sait .C’est pourquoi contrairement à Wade qui s’est aliéné tous ses anciens collaborateurs de Dansokho à Macky en passant par Niasse et Idy , Lui,  il les a tous factorisés, à l’exception de Idy. Dansokho est Ministre d’Etat . Niasse voulait entendre du « M. Le Président » ? Il est devenu Président de l’assemblée Nationale. Tanor voulait être Président ? Il devient Président du HCCT. Jusqu’à Feu Djibo KA qui aura été Président d’un « Machin » avec caisse d’avances et avantages multiples et protocolaires. On ne parle pas la bouche pleine. Comme çà, lui Macky est tranquille pour son PSE. Qui fait mieux ?

Le Sénégal ? Un pays de « Ndioublang » où tout est bon pour arriver à ses fins au mépris de l’éthique, de la Loi, de la morale et de la bienséance tout simplement. Le sénégalais est passé maître dans l’art de tromper son monde . Le petit mécanicien à qui vous faites confiance pour réparer votre voiture, vous taxera des faux frais relatifs à des pièces qu’il aurait changées. Le maçon qui construit, itou. Etc..Bref, tout le monde « marche » sur tout le monde . Et pire, s’en gargarise : « sama dofbi, raye nako ».

 

Le Sénégal ? Un pays de manœuvriers sans foi ni loi. Où les gens sont de véritables virtuoses du trafic d’influence, du mensonge et de la délation pour arriver à leurs fins. On ment sur tout et de tout: sur son CV, ses diplômes, sa carrière, ses filiations etc…. On dénigre allégrement son semblable pour des dessins mesquins et sans vergogne surtout dans le monde politique. Un exemple ? L’honorable député SONKO évente un deal de 10 millions CFA par député concocté par l’Assemblée Nationale sur le dos du peuple et toute la camarilla des Honorables lui tombe dessus à bras raccourcis avec force dénégations ridicules. Même le dernier des ignorants sait que cette affaire là est vraie. Comment SONKO peut-il savoir cela lui, le néophyte de l’hémicycle si cela n’existait pas ? Voyez aussi le spectacle pitoyable de la transhumance qui ne fait plus rire personne dans ce pays. C’est pourquoi, j’ai une «admiration béate» pour les politiciens. « Dema leene fan koi ». Ils sont trop forts. Des gens capables d’avaler leur vomi sans sourciller, voire avec délectation.. Parjures invétérés et adeptes du «wakh wakhète» et de l’aporie qui se haïssent cordialement et se lancent des philippiques et autres joyeusetés à longueur de temps. Jamais de rapports civilisés  entre eux, rien que des propos acerbes, des pancraces et autres insanités « dagassantés » rek.  Des gens qui acceptent de voir étaler leur vie privée et rester stoïques devant les injures, les calomnies les plus viles sur leur personne, leur famille. Injures proférées par des personnes qui, n’eut été la politique et en temps normal n’oseraient même pas regarder dans la même direction que vous, à fortiori vous regarder dans les yeux. Et qui, comble du comble, au détour d’un deuil, (n’est ce pas Bamba Fall , tu quoque?), s’acoquinent sans vergogne avec leur « ennemi intime » pour « travailler ensemble ». TCHEUM !!!

NON Ils sont vraiment TROP FORTS .  « Ay nganda lagnou la wakh » . Il faut être vraiment politicien pour le faire !!! Et çà Macky ne l’a pas inventé . Il l’a trouvé ici dans nos gènes et en bon stratège, s’en sert. Car il sait que « Gagni guemougnou dara ».Ils n’ont aucune conviction dans leur engagement politique. C’est tout.

 

Le Sénégal ? un pays où on ne respecte aucunement l’Autorité. Farba Ngom n’est pas isolé dans son cas. J’ai été sidéré et profondément meurtri de voir un député marabout s’en prendre vertement au ministre de l’assainissement à l’Assemblée nationale sans être rappelé à l’ordre ni par le Président de l’Assemblée ni par celui du groupe parlementaire. C’est cela le Sénégal , on fait l’autruche devant des faits gravissimes quand il faut réagir fermement. Et Penda MBOW qui vient aussi – paraît-il- d’en rajouter une couche avec son intrusion violente à la police des HLM. En attendant le prochain quidam?

Même les vrais et bons Marabouts n’osent plus remonter les bretelles à leurs talibés. Ils ont opté de se calfeutrer dans le confort douillet de leur retraite spirituelle ou Khalwa pour  mieux adorer la Face du Seigneur. Laissant ainsi leurs ouailles entre les fourches caudines des gourous et autres sectes bizarroïdes qui les transforment en zélotes ignares, grognards , soudards, trop zélés et si prompts au sacrilège ou au blasphème. Tout le monde se tait et on laisse faire. Triste tout çà…Macky Sall le sait.

 

Le Sénégal ? Un pays où on ne travaille pas assez.  Le sénégalais, excellent travailleur quand il est émigré , devient sybarite dans son pays, hédoniste et partisan du moindre effort. On ne travaille pas, pas assez et surtout pas bien pour prétendre au développement. Macky le sait et l’a dit avec raison. Il y’a soixante ans à l’aube des indépendances DAKAR était la capitale de l’AOF et à ce titre, abritait toutes les infrastructures les plus structurantes de la sous région (industries, gares, Port, Aéroport, Administration etc..) . EN 2018, la plupart de ces infrastructures sont tombées en désuétude si elles n’ont pas été tout simplement détruites pour défaut d’entretien et de renouvellement. Au même moment des pays de l’hinterland complètement démunis, travaillent d’arrache- pied pour s’équiper sur tous les plans.

Si l’on consentait à consacrer le centième de la formidable énergie déployée lors des Magal, Gamou et autres Ziarras pour travailler sérieusement dans les divers secteurs de la production, ce pays aurait pris son envol depuis belle lurette. WALA ?

 

Le Sénégal ? Un pays où les gens sont adeptes du « contournement , de la courte échelle, et de la « laudation» pour parvenir à leurs fins. Ils sont nombreux ,très nombreux, les sénégalais qui passent  toute leur vie à adhérer à des mouvements, structures, partis ou associations sans aucune conviction juste par opportunisme pour avoir « leur part du gâteau » . Ils ne croient en rien si ce n’est qu’en leur ventre et leur bas ventre. Et ce sont souvent les plus bruyants et les plus remuants en termes d’agitations. Ils occupent l’espace médiatique jusqu’à la pollution. Experts en tout et connaisseurs en rien , ils « portent presse » et intimident leur monde par leur verve, leur culot et surtout par leur morgue pour se faire remarquer et …remorquer vers là, où l’herbe est plus grasse. On sait..

 

Le Sénégal ? Un pays de «thiakhaneries» et de mendiants. Quand LEO- poête affublait Maître Wade du sobriquet de « thiakhaneries de Ndiombor» tout le monde se gaussait de son humour caustique. Force est de constater qu’aujourd’hui ,c’est tout le pays qui est devenu un pays de «thiakhane ». On chante, on danse à tout va…Au point que l’imaginaire populaire a tourné en dérision le système scolaire LMD (Licence –Master-Doctorat) en LMD (Lutte-Musique-Danse) . C’est dire…Dans ce pays tout est prétexte à la danse, aux chants , à la fête. On nous disait qu’il y’avait plus de Gamou, Magals et autres Ziarras que les jours de l’année. Mais on ne peut pas dire combien de soirées festives, anniversaires et autres grands et petits bals se tiennent au Sénégal , dans une année ,tellement le nombre est astronomique.!!!

Et que dire de la propension à la mendicité éhontée qui fait florès dans ce pays ? Tout le monde demande, quémande : « Mayema » « Diokhma » « Dara amoul » « dimbalima » « japalema » Rek…Et si d’aventure par commisération, on donne une fois, l’assisté se croit en droit de prendre un abonnement pour faire pérenniser cette donation et revient constamment à la charge.  Une véritable mentalité de sangsues-parasites qui a fini de métastaser toute la société sénégalaise.

A croire que certains doivent travailler pour d’autres. Çà aussi Macky  le sait.

 

 

Le Sénégal ? Un pays adepte des ferrailleries et autres pacotilles volées. Partout, on étale à la vente, en occupant toutes les artères de la ville, des marchandises et accessoires ( bouteilles de gaz, jantes, garnitures etc..) dont la nature volée ne fait aucun doute. Et tout le monde achète. C’est pourquoi, les voleurs et autres cambrioleurs ont encore de beaux jours devant eux, tant que durera cette situation de recel formalisée et tolérée.

Essayez d’y mettre de l’ordre et les Fatwas indignés vont vous tomber dessus comme pas possible !!! C’est çà le Sénégal et Macky le sait.

 

Vous voyez Commissaire, au regard de toutes les tares que nous trainons dans notre pays – et la liste n’est pas exhaustive- peut-on honnêtement dire que c’est Macky SALL qui en est RESPONSABLE ? ET Surtout SEUL ? Je ne le pense pas.

Nous tous et chaque sénégalais, Vous Commissaire comme Moi comme tous les autres avons notre part de responsabilité dans l’état de déliquescence de notre pays. Il nous faut à tous et à chacun d’entre nous, un VERITABLE SURSAUT INDIVIDUEL sur nous-mêmes et au niveau national pour développer notre pays.

Cela passera par des résolutions déchirantes, difficiles, dures mais salutaires  dont les moindres ne sont pas la culture du  civisme, le culte du patriotisme, le sens du bien public, le respect de l’Autorité sous toutes ses formes et l’ardeur au travail et au travail bien fait.

DIEU NE CHANGE PAS LE DESTIN D’UN PAYS dont les habitants eux-mêmes ne changent pas..

Qui parlait de REDEMPTION POUR LE SENEGAL ? Merci Kane Cissé…

 

Que DIEU VOUS GARDE, NOUS GARDE ET GARDE LE SENEGAL .

Guimba  KONATE

DAKAR

guimba.konate@gmail.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils