Parcelles Assainies : Le Nigérian Emmanuel tué à cause d’une facture d’électricité

admin
Spread the love

C’est à l’unité 13 des Parcelles Assainies de Dakar qu’ Emmanuel, un Nigérian d’une quarantaine d’années a trouvé la mort dans la maison où il logeait. C’est son colocataire Abdel Kader Amar, agent de sécurité de son état qui lui aurait asséné plusieurs coups de couteau mortels.

 

Blessia, la sœur de la victime est revenue sur les circonstances du meurtre. « Mon frère habitait avec le Sénégalais dans le même immeuble. C’est le paiement de la facture de courant qui est à l’origine du problème. Il lui disait à chaque fin du mois, tu n’as pas payé la valeur de ta consommation. Il s’appelait Emmanuel. Lorsqu’il lui a demandé l’argent, mon frère a subitement payé.

Mais cinq jours passés, c’est-à-dire la nuit d’hier, il est revenu dans la chambre de mon frère. Lorsqu’il lui a ouvert la porte, le Sénégalais du nom de Abdel Kader Amar a commencé à lui asséner des coups de couteau. C’est comme cela qu’il a tué mon frère. On tue des nigérians à tout bout de champ et personne ne dit rien. Nous réclamons justice», fulmine Blessia

Tôt ce matin, les Nigérians ont investi le commissariat des Parcelles Assainies où le présumé meurtrier est gardé à vue depuis hier en attendant l’issue de l’enquête ouverte pour élucider les causes du drame.

Chamsidine SANE 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Économie : L’Afao arme 120 femmes contre la pauvreté

Spread the love Vues: 407 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); C’est à l’unité 13 des Parcelles Assainies de Dakar qu’ Emmanuel, un Nigérian d’une quarantaine d’années a trouvé la mort dans la maison où il logeait. C’est son colocataire Abdel Kader Amar, agent de sécurité de son état qui lui aurait asséné plusieurs [...]

Subscribe US Now

%d blogueurs aiment cette page :