You are here
Home > Afrique > Pour avoir critiqué le FCFA, la France fait limoger l’ambassadrice de l’UA aux USA

Pour avoir critiqué le FCFA, la France fait limoger l’ambassadrice de l’UA aux USA

Spread the love

Tout est désormais clair sur les raison qui ont motivé la sortie du ministre français des finances sur le FCFA.

Plusieurs sources confirment que la France n’a pas apprécié son discours contre le FCFA, elle aurait saisi le Président du Tchad de demander à l’actuel Chairman de l’UA (Ancien Ministre des Affaires Étrangères du Tchad) que la Zimbabwéenne Chihombori-Quao soit limogé.

Elle a été informée dans une lettre qui circule sur les réseaux sociaux que conformément aux conditions de service régissant sa nomination à la Représentation permanente de la Mission de l’UA aux États-Unis à Washington, un terme sera mis à son contrat avec à partir du 1er novembre.

En effet, dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, Chihombori-Quao a déclaré que lorsque les anciennes puissances coloniales quittaient le continent, la France avait forcé ses anciennes colonies à signer un pacte « vraiment terrible » pour la poursuite de la colonisation. Elle a argumenté qu’«Aujourd’hui, la France sort de l’Afrique francophone plus de 500 milliards de dollars américains. Nous, les Africains et les pays pauvres, donnons à la France 500 milliards de dollars US année après année ».

Rawlings très revolté, a déclaré que le fait qu’une personne exprime « son opinion sur les effets néfastes de la colonisation et le coût énorme du contrôle français dans plusieurs régions d’Afrique, cet acte peut être décrit comme venant des esprits colonisés sous contrôle français». Il a ajouté que « Comment ce comportement honteux peut-il émaner de nous? Une femme disposant de tout ce qu’il faut pour galvaniser notre continent est prise pour cible par des marchands de pouvoir colonisés par la France… Avec des dirigeants de ce genre, comment ce continent peut-il progresser? ».

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils