Prêtres pédophiles en Afrique : briser la loi du silence, « un défi pour les épiscopats du continent »

admin
Spread the love

Les témoignages des victimes sont plutôt rares. Les plaintes aussi. C’est dire l’intérêt de la procédure judiciaire enclenchée à Bangui en octobre 2019 contre un prêtre belge, le père Luk Deft, de la congrégation des Salésiens.

Il est soupçonné d’avoir sexuellement violenté des enfants en République centrafricaine. Arrivé dans ce pays en 2015 pour coordonner les activités de l’ONG catholique Caritas, le prélat avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2012 en Belgique. Faut-il y voir un pas décisif vers la fin de la loi du silence qui entoure les affaires de pédophilie en Afrique ? On n’en est pas encore là, explique à franceinfo Afrique Christian Terras, directeur du magazine chrétien Golias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Moustapha Diakhaté sur l'affaire Bougazelli: "Mom Meunoul Yax Dérou Wa APR..."

Spread the love Vues: 270 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Les témoignages des victimes sont plutôt rares. Les plaintes aussi. C’est dire l’intérêt de la procédure judiciaire enclenchée à Bangui en octobre 2019 contre un prêtre belge, le père Luk Deft, de la congrégation des Salésiens. Il est soupçonné d’avoir sexuellement violenté des [...]

Subscribe US Now

%d blogueurs aiment cette page :