You are here
Home > Actualités > Le taux de croissance du Sénégal est très encourageant par Umar KANE

Le taux de croissance du Sénégal est très encourageant par Umar KANE

Spread the love

Le New York Times a publié aujourd’hui une carte où il est indiqué les taux de croissance dans les différentes parties du globe. Lorsque l’on regarde de près cette carte , l’on constate que le Sénégal est colorié dans la zone où la croissance est soutenue. Aussi,  je ne pouvais manquer ce plaisir d’écrire quelque quelque chose de positif sur notre pays.

Le Sénégal , la Côte d’Ivoire , le Burkina Faso et l’Ethiopie ont à peu près les mêmes taux de croissance que le géant Chinois c’est à dire au delà de 6%. C’est une bonne nouvelle . Nous observons que la dynamique positive est surtout du coté de l’Afrique de l’Ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains diront que ce ne sont après tout que des indicateurs économiques et que ceci n’a pas un impact réel et immédiat sur les populations qui souffrent . Oui c’est en partie vrai.

Mais lorsque de bons indicateurs économiques tombent du ciel , et qu’ils émanent d’organismes extérieurs. Il faut toujours les accueillir avec les deux mains.

Pourquoi ?

Parce que c’est du pain béni pour tout le monde . Ce pain béni s’il est capitalisé peut créer un cercle vertueux qui à moyen terme est capable de transformer un pays . Les bons indicateurs économiques viennent en réalité récompenser l’application de mesures efficientes.

De la même manière, lorsque nos pays créent plus de richesses, ceci encourage les décideurs à maintenir le cap , ceci rassure les partenaires techniques et financiers.  Dans le monde actuel, ce qui n’est pas mesurable n’existe pas. La vérité est souvent une histoire de chiffres.

Si nos pays ont des taux de croissance très soutenus comparés par exemple à la France ou l’Angleterre c’est que nos économies ne sont pas matures. Que l’on soit au Burkina Faso ou au Sénégal.Il y a tellement de choses encore à faire , à transformer dans quasiment tous les domaines . D’ailleurs , il existe tellement de secteurs sous investis sur le territoire Africain que beaucoup considèrent nos terres comme un « relai de croissance » car à défaut d’en faire suffisamment à la « maison » on va aller chercher cette partie de croissance qui manque dans le continent. Beaucoup de grosse firmes font une croissance à 2 chiffres en Afrique alors que dans leur propre pays elles peinent à croitre de de plus de 3% l’an.

C’est ce qui explique en partie que la place d’Abidjan attire aujourd’hui de plus en plus d’investisseurs et de percutants entrepreneurs. Cela est le fruit aussi d’actions spécifiques de la part des autorités de ce pays comme celui de l’allocation dans leur budget annuel de significatives dépenses d’investissements comme des infrastructures publiques de qualité. L’année dernière ces dépenses d’investissements ont représenté à peu près 30% du budget Ivoirien . Ce que beaucoup d’analystes avaient salué à l’époque.

Que peut-on en conclure ?  

  1. L’environnent économique n’est pas objectivement terne partout en Afrique. Même si certains, souvent « cyniques » , animés de bonnes ou de mauvaises intentions,  ne parlent du continent qu’en des termes peu élogieux.
  2. Oui Il existe aussi de bonnes nouvelle à raconter même s’il n’est pas question de jouer au naïf angélique. Oui la corruption est toujours lancinante . Oui la mal gouvernance est toujours présente. Il existe des pays où la mise en place de structures de luttes contre la corruption a permis de réduire le phénomène.
  3. L’Afrique a surtout un atout de taille qui va lui servir demain  : sa DÉMOGRAPHIE. Elle est performante.L’Europe avec la Russie , c’est seulement 7% de la population mondiale aujourd’hui. Dans 50 ans , ce chiffre ne sera que de 4%.L’Afrique c’est 200 millions d’habitants en 1950 , 1,2 millards aujourd’hui et 2 milliards en 2050.

Qui gagne ? Qui perd ? Attendons la fin du match pour se prononcer . En tout état de cause l’espoir est permis .

Umar KANE

Chroniqueur résident

www.malisenegal.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils