Turquie: le président Erdogan qualifie Israël «d’Etat terroriste»

Bamba Sow
Spread the love

Recep Tayyip Erdogan n’en finit pas de dire tout le mal qu’il pense de la décision américaine de proclamer Jérusalem capitale d’Israël. Dimanche 10 décembre, devant ses partisans réunis à Sivas, au centre de l’Anatolie, le président turc s’en est pris violemment à l’État hébreu, qu’il a qualifié « d’État terroriste ».

 

Avec notre correspondante à IstanbulAnne Andlauer

Si la contestation de la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme la capitale d’Israël réveille chez Recep Tayyip Erdogan des ambitions de meneur régional et musulman, elle offre surtout l’occasion au président turc d’entonner une fois de plus l’un de ses refrains favoris : qualifier l’État hébreu « d’État terroriste ».

« Nous n’abandonnerons pas Jérusalem à la merci d’un Etat qui tue des enfants », a dit précisément Recep Tayyip Erdogan lors d’un congrès de son parti à Sivas, en Anatolie. Une charge violente, qui confirme que le leader turc est prêt à tirer un trait sur la réconciliation amorcée l’an dernier entre son pays et Israël.

Avant l’annonce américaine, Tayyip Erdogan avait prévenu qu’il n’hésiterait pas à rompre les relations avec l’État hébreu, comme il l’avait fait en 2010, après l’assaut israélien contre un navire turc qui tentait de briser le blocus de Gaza.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

G5 Sahel: des avancées attendues sur la question du financement

Spread the love Vues: 398 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Recep Tayyip Erdogan n’en finit pas de dire tout le mal qu’il pense de la décision américaine de proclamer Jérusalem capitale d’Israël. Dimanche 10 décembre, devant ses partisans réunis à Sivas, au centre de l’Anatolie, le président turc s’en est pris violemment à [...]

Subscribe US Now

%d blogueurs aiment cette page :